Cliquez ici pour consulter notre politique COVID-19
Besoin d'aide?
450-359-0990 (Saint-Luc)
450-346-6020 (Vieux-Iberville)
Service 24 / 7
Accueil À propos L’expérience LeSieur Responsabilité sociale Services funéraires Préarrangements funéraires Nos complexes Avis de décès Blogue FAQ Contact
Prendre rendez-vous LeSieur et frère - 450-359-0990
Claude LeSieur - 450-346-6020
Camille Laverdière
Camille Laverdière
1927 - 2020

Laverdière, Camille (1927 - 2020)

À Chambly, le 26 novembre 2020, à l’âge de 93 ans, est décédé monsieur Camille Laverdière, époux de feu Françoise Darveau. Il laisse dans le deuil son fils Yves et sa conjointe Lyne Ashby, sa petite-fille Esther, ses arrière-petits-enfants Frédérique et William, sa sœur Rita Rhéaume ainsi que plusieurs neveux et nièces, parents et amis.

Selon ses dernières volontés, il ne sera pas exposé et aucune cérémonie n’aura lieu.


Transmettre vos condoléances

Messages de condoléances aux parents et amis

yves, je t'offre toute mes sympathies pour le décès de ton père. Mes pensées sont avec toi.   —  odile laverdiere
Je ne connaissais pas énormément Camille, mais il peut se vanter de m'avoir inculqué le prurit de la géologie et des paysages. Nous avons cosigné une petite biographie de Jacques Rousseau, l'un de nos plus grands scientifiques, et cela nous a permis de nous fréquenter quelque peu. Sylviane se joint à moi pour signaler l'énorme perte que nous ressentons. Toutes nos condoléances.   —  Pierre Couture
Mes condoléances à la famille. Je ne vous connaissais mais je connaissais votre père qui m a fait voyagé par des histoires, des récits qui me resteront a jamais gravé dans ma mémoire. Va rejoindre enfin ta douce et ta tendre Françoise. Fait voyager tout un beau en haut ❣️   —  Sandra
Toutes mes condoléances à la famille de Camille, un homme qui aura marqué tous ceux qu'il a fréquentés, étudiants et collègues de travail. Il nous laisse un héritage de poésie débridée et d'amour pour ses chères Laurentides dont il a nommé tant de traces des glaciations qui les ont affectées. Bon voyage Camille.   —  Pierre J.H. Richard
Mes condoléances sincères à son fils Yves que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de rencontrer. J’ai surtout connu Camille peu avant et pendant ma retraite alors qu’un de ses loisirs était de travailler avec son ordinateur Macintosh. Qu’il repose en paix.   —  Alayn Larouche
J'ai été l'un de ses étudiants à l'Université de Montréal dans les années 1970. Pionnier la géomorphologie, poète remarquable, homme de grande culture, j'en garde un souvenir impérissable. Mes condoléances à toute la famille.   —  Bernard Hétu
J'offre toutes mes sympathies à la famille de Camille. Avec lui disparaît toute une génération de pionniers qui ont construit l'enseignement de la géographie au Québec. Il fut un précieux collaborateur de mon père Pierre Dagenais pour la construction du département de géographie à l'université de Montréal.   —  Nicole Dagenais Boily
Camille a été mon professeur en 1956 et 1957, il a aussi été mon collègue de 1962 à 1965, il a été enfin mon ami depuis lors. Notre géographe-poète, homme franc, ouvert, précis et méticuleux, à nul autre pareil, était un grand amoureux : amoureux des femmes en général et de sa chère Françoise en particulier, amoureux de la langue française, amoureux de la nature, de celle du moyen-nord et de son cher pays, le Québec. Il a été un des pionniers de ce qui était alors l’Institut de géographie, il a contribué à la création de l’Association des géographes du Québec, il fut l’un des premiers géomorphologues québécois. Je regrette toutefois de ne pas l’avoir salué avant on ultime départ. Mes condoléances vont à sa famille et à ses proches.   —  Hubert Charbonneau
L'avenue Bourgogne n'est pas le même sans les visites impromptus (à ma galerie) de Camille. Aujourd'hui, journée de printemps, je pense à lui et je garde mes souvenirs de sa gentillesse (et charme) avec un coeur gros car je viens d'apprendre qu'il n'est plus avec nous. Mes sympathies les plus sincères à la famille.   —  Clea Reynolds (aka Miss Rey)
Nous offrons, en retard, nos sincères condoléances à sa famille et particulièrement à son fils Yves. Nous sommes désolés de cette nouvelle qui nous a échappé au moment où elle a eu lieu. Nous avons bien connu Camille et Françoise mais après le décès de Françoise, Camille a coupé tout lien épistolaire. Nous pensons souvent à lui, grand amoureux de la nature, du Grand nord québécois, qui nous a initiés à la Flore du Québec et à l’ail des bois   —  Pauline Bélanger et Georges Sénia
C'était mon patron de thèse en géographie à l'Université... Mes sincères condoléances   —  Dicran Tutundjian
Mes plus sincères sympathies à toute sa famille. Camille était un grand homme de science. Observer et décrire la nature, il le faisait si bien. C'est d'ailleurs par les congrès de l'ACFAS que j'ai eu la grande chance de le connaître et d'apprécier ses talents de communicateur scientifique. Il a été un des co-fondateurs de l'Association Québécoise des Spécialistes en Science du Sol (AQSSS) laquelle continue encore aujourd'hui à rassembler les chercheurs de ce domaine et à diffuser les connaissances sur les sols du Québec. C'était un homme généreux, visionnaire et rassembleur. Merci Camille !   —  Michel Nolin
Camille était mon ami. Quand j’ai rencontrée sa femme et ensuite Camille je suis tombée sous le charme de ces amoureux! Au restaurant sur la rue Bourgogne où il venait quelques fois j’avais le plaisir de les servir ! À la suite du décès de son épouse c’est en marchant que j’ai pu recroiser M. Camille. Il avait l’habitude de parcourir plusieurs Km dans Chambly. J’ai eu la chance d’avoir de belles discussions avec lui. Je garde en souvenir un homme pétillant, joyeux et aimant la vie. Il m’a offert son livre Le sieur de Roberval, il y a de cela plusieurs années . Je le garde en souvenir de vous, de votre gentillesse et de votre amour pour les mots. Nous nous sommes parlés au début de la pandémie et je suis très triste d’apprendre votre décès. La rue Bourgogne n’est plus la même sans vous.   —  Catherine Beaulieu Vallée
15 mai 2022 - Je suis extrêmement désolé et ému d'apprendre si en retard le décès de Camille qui fut le professeur qui m'a le plus marqué au cours de mes études universitaires et au début de ma carrière. À preuve, voici ce témoignage d'un étudiant qui a eu le privilège de le côtoyer durant quelques années: Après avoir été mon professeur de Glaciaire et de Quaternaire de 1974 à 1976, il fut mon tuteur de maîtrise en pédologie. Il m'obtint un contrat de deux ans au Centre de Recherche Écologique de Montréal pour l'étude des sols des Îles de la Madeleine. De 1976 à 1979, il m'offrit de travailler à la SDBJ au sein de l'équipe de caractérisation des lacs du sud de la Baie de James. En 1977, Camille m'a proposé pour une charge de cours au département de Géographie de l'UQÀM qui m'a permis ensuite d'y œuvrer régulièrement durant 10 ans. Plus encore, Camille m'a enseigné à écrire, une habileté qui m'a servie tout au long de ma carrière. Je lui serai toujours profondément reconnaissant de ce qu'il m'a appris et de ce qu'il m'a incité à développer en cours de carrière... en tâchant de suivre son exemple... Je transmet mes bons souvenirs et mes sincères condoléances à Yves qui fut jadis un bon collègue mais aussi copain fort apprécié. Je pense encore à lui lorsqu'il m'arrive de regarder les cartes qu'il a patiemment dessinées pour mon mémoire de maîtrise et qui témoignent de sa dextérité... ou encore les photos de mon mariage qui m'ont fait apprécier son sens artistique et sa générosité! Merci pour ton grand dévouement, cher Camille ! Merci cher Yves, pour les bons moments passés ensembles ! Au revoir ...   —  Normand Guilbault
Je l'avais invité à notre réunion du club de lecture à la bibliothèque de Chambly et il nous faisait part de ses connaissances exceptionnelles de la flore boréale, de ses voyages dans le nord québécois. Nous le croisions à la librairie Larico ou sur la rue Bourgogne et je me suis rendue compte qu'il n'était plus présent dans Chambly. J'ai toujours le livre "Le Sieur de Roberval" qu'il m'avait offert ..   —  Francine Rodrigue

Laisser un message de condoléances sur le site internet

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Deux complexes funéraires pour mieux vous servir

Un complexe situé dans le secteur Saint-Luc et un autre complexe situé dans le secteur Vieux-Iberville